Vulnérabilités et gratuité dans les récits de la création de la Bible hébraïque | Podcast

Dans ce podcast, issu d’une conférence qui s’est tenue en novembre 2022 à l’Institut Français-Centre Saint-Louis de Rome, le Professeur Olivier Artus, exégète et spécialiste du Pentateuque, commente et analyse les récits des origines (Genèse I-II), faisant appel à l’humanisme biblique pour penser, questionner les vulnérabilités multiples et les crises systémiques qui traversent notre époque : crise du politique, crise de la démocratie, crise climatique, crise sociale, crise sanitaire… Non seulement objet de foi, mais aussi objet de culture, patrimoine commun, universel et universalisable, la Bible s’avère être une ressource précieuse pour interroger la vulnérabilité propre à l’humana conditio, en en assumant pleinement les ombres et les lumières, la fragilité et la beauté. Condition du vivant, la vulnérabilité (ontologique) de l’Humain se reflète dans la fragilisation (historique) de nos sociétés, en se situant à la frontière entre l’existentiel et l’institutionnel, l’individuel et le collectif ; en nous montrant, en même temps, l’interdépendance entre le soin/développement de la Personne et celui de la Planète.

Ainsi, est-il pertinent de recourir à la Bible hébraïque pour chercher à comprendre les vulnérabilités du monde contemporain ? C’est en répondant positivement à cette question qu’Olivier Artus démarre sa réflexion, montrant la valeur herméneutique et l’actualité des traditions bibliques vis-à-vis des défis anthropologiques que nos sociétés sont appelées à relever : défi de la violence, défi des inégalités socioéconomiques, défi de l’accueil des étrangers… Les récits de origines ne parlent pas uniquement de l’origine de la vie, de la création de l’Univers ou de la « fabrication » d’Adam, mais s’avèrent être aussi une source d’inspiration pour dessiner une autre manière d’être-ensemble, un modèle de vie sociale animé par l’esprit du don, et non pas par la logique de l’appropriation qui conduit inévitablement au désordre.  Au début de la Bible, on retrouve alors le principe d’une communauté qui refuse la Violence par l’obéissance à la Loi, ainsi que l’expression de lois sur la vie sociale (comme la loi jubilaire, la remise des dettes), dont la légitimité repose sur la résistance à toute volonté de domination sur la vie, le monde, les hommes. On y retrouve également la reconnaissance du don qui précède et transcende la condition humaine : don du monde et don de la vie, don de l’être qui désacralise le désir de possession. La reconnaissance de ce don ouvre à l’accueil et au respect de nos propres vulnérabilités, signe d’une communauté qui fait appel à la logique de la gratuité pour reconnaître et protéger ce qui est « hors-prix », ce qui présente une valeur infinie, incommensurable : la précieuse fragilité du bien commun. Comme le suggère Olivier Artus, les récits des origines mettent l’homme face à sa responsabilité pour la construction d’une communauté plus fraternelle et moins injuste ; ils cristallisent ainsi l’opposition entre deux anthropologies, une « anthropologie de l’autonomie, du chacun pour soi », cœur d’un individualisme radical (aujourd’hui dominant), et une anthropologie du don, un « lieu de résistance » à l’illusion de toute-puissance et à toute stratégie de domination, visant l’appropriation effrénée des biens de ce monde. Ainsi, en écoutant ce podcast, nous ne pouvons pas nous empêcher de demander : « Quelle vision de l’homme, quelle anthropologie convient-il de mobiliser comme ressource pour imaginer une voie de sortie des crises percutant les sociétés contemporaines ? »

En savoir plus sur le cycle de conférences sur la vulnérabilité



Citer ce billet
rrezzesi (2023, 12 janvier). Vulnérabilités et gratuité dans les récits de la création de la Bible hébraïque | Podcast. Regards croisés sur la Vulnérabilité : individus, sociétés, environnement. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nftn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search