“La vulnérabilité, elle est inhérente à notre condition de vivants” | Vidéo

Tout ce qui est vivant, en courant le risque d’être exposé à la mort, en étant exposé à la mort, est par essence vulnérable.

Laurent Denizeau

Dans cet entretien (réalisé dans le cadre du programme Yapaka, un programme de prévention de la maltraitance), Laurent Denizeau, anthropologue et membre scientifique de la Chaire d’Université Vulnérabilités (UCLy), évoque la vulnérabilité comme une composante inhérente à notre condition de vivant. A ce titre, on parle aujourd’hui plutôt des vulnérabilités non plus uniquement du côté de la personne mais du contexte général écologique, sanitaire, institutionnel… Ce paradigme ouvre à penser les vulnérabilités davantage sur un plan conjoncturel au-delà du singulier.


Retrouvez toutes les séquences de l’entretien :

  1. “Quand la limite constitutive de notre condition humaine est remise en question”
  2. Peut-on changer de sexe ?
  3. L’épuisement du sens aux sources de l’incertitude ambiante
  4. Apprendre à exister face/dans l’incertitude ambiante
  5. Dans une culture ambiante de la performance, comment promouvoir l’essai et l’erreur ?
  6. En tant que professionnel, quelle attention particulière porter à la vulnérabilité de l’autre ?
  7. Cultiver le doute dans nos métiers de soignants et d’éducateurs
  8. La fragilité, source de faiblesse ou terreau de la vie ?



Citer ce billet
rrezzesi (2022, 22 septembre). “La vulnérabilité, elle est inhérente à notre condition de vivants” | Vidéo. Regards croisés sur la Vulnérabilité : individus, sociétés, environnement. Consulté le 28 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nftl

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search